<
English

Dieu seul sait o� elle est

JUSQU�� CE JOUR LA FAMILLE PR�VOST N�A PAS ABANDONN� L�ESPOIR QU�UN JOUR LEUR FILLE REVIENDRAIT CHEZ ELLE.

Age Progression of Diane Prevost to 45 years old Age Progression of Diane Prevost to 45 years old (February 2009) By Certified (IAI) Forensic Artist, Diana P. Trepkov www.forensicsbydiana.com

avec artiste, Diana P. Trepkov

Ce que nous croyons

Nous croyons qu�elle a �t� enlev�e (kidnapp�e) et qu�elle peut toujours �tre vivante � ce jour. On peut lui avoir dit qu�elle avait �t� adopt�e. Si jamais vous voyez une ressemblance avec la famille Pr�vost selon les photos ci-jointes, ou que la personne ait une cicatrice sur le pied ou une empreinte de br�lure sur le genou oppos�, s�il vous pla�t communiquez avec nous. Il est possible que vous soyez la personne que nous recherchons depuis tout ce temps.

avec artiste Diana P. Trepkov

Caract�ristiques identificatrices

CICATRICES : Diane avait des marques de points de suture sur un pied. Elle a une cicatrice d�empreinte de br�lure sur le genou oppos� caus� par un fer � repasser.

�ge : elle serait au début des années cinquante

Plusieurs ann�es ont pass� depuis ce temps. Ceci est le dernier recours que nous avons afin de la retrouver.

QUE S�EST-IL PASS�?

C��tait samedi le 17 septembre 1966 dans un site du Parc proviincial Grundy Lake en Ontario. Une famille de quatre enfants et leurs grand-parents y faisaient du camping. Bernard, le p�re de Diane, alors �g� de 25 ans, son p�re d�nomm� Adolias et Claude, le fils de Bernard, �g� de 4ans, �taient en train de p�cher sur le quai. Claire la m�re et Th�r�se la grand-m�re �taient Sur le bord de l�eau en train de surveiller Joanne, 5ans, et Lise, 3ans, qui jouaient dans l�eau. Diane, la plus jeune alors �g�e de 2 ans, avait peur de l�eau et ne voulait jamais aller pr�s de l�eau du lac.

 

La famille allait faire du camping � ce parc de fa�on r�guli�re presque � chaque semaine. Cependant, en ce samedi 17 septembre, Bernard et Claire ont d�cid� d�amener les enfants � la plage alors que Bernard continuait � p�cher sur le quai. Adolias et Th�r�se ont d�cid� de faire une sieste dans leur roulotte alors que le reste de la famille �tait � la plage. Bernard �tait sur le quai en train de p�cher. Claire, Joanne, Claude et Lise cherchaient des grenouilles sur la rive et Diane jouait dans le sable. Diane voulait retourner au site de campement voir son � p�p�re � et sa � m�m�re �. Bernard lui a dit qu�il la ram�nerait d�s qu�il aurait d�m�l� sa ligne � p�che. Quelques minutes plus tard, il s�est retourn� et Diane n��tait plus l� � jouer dans le sable.

 

Pensant que qu�elle �tait retourn�e � la roulotte, stationn�e � 500 pieds plus loin, Claire a couru � la roulotte. Elle est revenue en panique parce que Diane n��tait pas sur le site. Bernard, Adolias, Claire et Th�r�se ont commenc� � la chercher. Ils ont cherch� pendant une heure pensant qu�elle s��tait seulement �loign�e. Comme ils ne pouvaient pas la trouver, ils ont d�cid� d�appeler la police provinciale de l�Ontario (OPP).

 

Les parents avaient peur de ne pas trouver leur enfant avant la noirceur. Bernard voulait que la police appelle les postes fronti�re Canada- E.U. pour les aviser de la disparition de la petite fille mais la police disait qu�elle allait la retrouver dans le parc. Officiellement, le parc �tait ferm� mais les gens pouvaient toujours y faire du camping. Le Minist�re des ressources naturelles de l�Ontario venait chaque soir collecter les frais de camping. Les barri�res du parc restaient ouvertes. La police a commenc� � chercher mais sans succ�s. La noirceur est arriv�e et Bernard a dit aux policiers de fermer la barri�re du parc afin qu�aucun v�hicule ne puisse entrer ou sortir du parc pendant la nuit. La police n��tait pas d�accord. Ils ne voulaient pas fermer l�entr�e et il ne l�ont pas ferm�e. Ils ne voulaient pas fermer la barri�re. Les deux parents �taient compl�tement an�antis par le fait que leur petite fille n�avait pas �t� retrouv�e avant la tomb�e de la nuit. Ils �taient d�sesp�r�s. Comment un b�b� de deux ans peut-il survivre tout seul la nuit? Pendant toute la nuit le p�re et le grand-p�re ont circul� en auto la chercher � l�int�rieur du parc. Ils ont cri� et appel� le nom de Diane sans recevoir de r�ponse mais ils ne voulaient pas abandonner les recherches.

 

lendemain la police (OPP) a amen� des plongeurs pour chercher le lac. le p�re leur disait de chercher dans le parc car Diane avait peur de l�eau et ne s�en approchait jamais. Peu importe on n�a pas trouv� Diane. La police a dragu� le fond du lac et aucun corps n�a �t� trouv�. La nouvelle a �t� publi�e qu�une enfant �tait disparue dans le Parc Provincial Grundy Lake. C��tait le premier cas de disparition d�enfant dans le district de Sudbury. Ceci attira beaucoup l�attention des m�dias. Des gens de Sudbury, Noelville, Britt et Parry Sound ont particip� aux recherches. La famille Pr�vost �tait tr�s connue dans la paroisse de Noelville o� ils �taient n�s et avaient grandi. Bernard et Claire habitait � Blezard Valley et Bernard travaillait comme mineur � l�Inco.

 

La police a gard� le groupe de chercheurs au Parc Grundy pendant quatre semaines. Ils n�ont pas trouv� Diane. Bernard et Claire n�ont jamais abandonn� l�espoir de retrouver leur petite fille.

 

Deux ans plus tard on a trouv� des os dans une toilette ext�rieure au Parc Provincial Grundy. Les m�dias ont dit que Diane Pr�vost avait �t� retrouv�e. Les analyses des os ont r�v�l� que c��tait des os de chien et non d�un humain.

 

JUSQU�� CE JOUR LA FAMILLE N�A PAS PERDU L�ESPOIR QUE LEUR FILLE VA LEUR REVENIR.